Aller au menu

La coupe du bois

Ils chauffaient leur « piège à feu » familial avec de l’orme

  • Durée de l’extrait : 1 min 25 s
  • Taille du fichier : 740 kilo-octets
  • Type de fichier : Audio
  • Format de fichier : Flash
  • Télécharger le fichier Wood Heat Flash

Obtenir Adobe Flash Player

1. Image de « Lovers’ Elm », domaine de Gwynne

1. « Lovers’ Elm » en 1914.
Cliquez sur l’image pour plus d’informations.


2. Photo de bûches orme indiquent que l'orme est un bois d'un grain serré et veiné

2. L’orme est un bois d'un grain serré et veiné.
Cliquez sur l’image pour plus d’informations.


3. Photo d'un concurrent de course pour couper une bûche avec une scie à chaîne

3. La scie à chaîne a facilité la coupe du bois,
même de l'orme.
Cliquez sur l’image pour plus d’informations.


TRANSCRIPTION

Gary Burger, président de l'HVACR Heritage Centre Canada (HHCC), et Leslie Oliver, conservateur de la collection d'artéfacts de l’HHCC, se remémorent les défis que comportait le chauffage au bois à l'époque, particulièrement en ce qui a trait à l'orme. Vous pouvez lire leur conversation en français ci-dessous ou en écouter l’extrait (anglais) à l’aide du lecteur audio ci-dessus.

Gary : Nous avions une maison à Fort Erie qui était essentiellement soutenue par une charpente claire ...

Leslie : Oui, je connais les charpentes claires.

Gary : Alors, tu pouvais prendre une balle de tennis dans le grenier et la laisser tomber à partir de la crête du mur et elle se retrouvait au sous-sol. Il n’y avait aucune séparation. Si un feu prenait au sous-sol, toute la maison y passait. On était fini. Le feu se propageait rapidement dans toute la maison, c'était une affaire de quelques minutes. Chauffer ce type de maison était complètement ridicule. Mon père avait décidé qu’on ne chaufferait pas au gaz, mais plutôt au bois. On avait donc un rituel pour alimenter, entretenir et couvrir le feu. On devait aller à la ferme pour couper et fendre le bois… à la ferme on avait une terre à bois, la plus grande partie du bois mort était de l’orme ...

Leslie : L’orme n’était pas facile à fendre. Presque impossible de le fendre.

Gary : Ce qu’on devait faire c’était de couper le gros tronc en des parties d’un pied qu’on tentait ensuite de fendre individuellement. Le grain était entrelacé et serré même dans une partie d’un pied.

Leslie : Pas facile à fendre.


Sources pour cet article

Ils chauffaient leur « piège à feu » familial avec de l’orme

  • Recherche des archives du HVACR Heritage Centre Canada (DCSB #210).

COLONNE EN ENCADRÉ

  • “Balloon Framing.” Home Remodeling, Repair and Improvement — Products, Ideas and How-To Tips, via http://www.oldhouseweb.com/how-to-advice/balloon-framing.shtml (accessed January 31, 2011).

Les crédits photos

Ils chauffaient leur « piège à feu » familial avec de l’orme

  • William James, City of Toronto Archives, Fonds 1244, Item 9145.
  • Domaine public.
  • Bundesarchiv, Bild 183-1988-0831-029 / CC-BY-SA [CC-BY-SA-3.0-de (www.creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons.