Aller au menu

L’électricité

(choisissez dans la liste ci-dessous)

Main article

Contexte

La disponibilité de l'ÉLECTRICITÉ à un coût raisonnable a rendu le chauffage automatisé possible.

Avant le chauffage central automatisé :
L’électrification du Canada

1. Vue de la salle de commande de la centrale électrique Sir Adam Beck 1

1. La salle de commande à la centrale électrique
Sir Adam Beck en 1933.
Cliquez sur l’image pour plus d’informations.


L’électrification des villes et de la campagne canadiennes, principalement durant la première moitié du 20e siècle, serait un jalon significatif des temps modernes. Elle a permis beaucoup de choses — la chaleur, l’éclairage et l’eau pour les demeures canadiennes, ainsi qu’une impressionnante gamme d’appareils permettant d’économiser de la main-d’œuvre, de même que le chauffage central automatisé. La livraison à domicile d’énergie électrique deviendrait un ingrédient essentiel de la modernité du Canada.

Depuis les premières années du 20e siècle, le Canada est toujours plus dépendant d’importantes sources d’énergie. L’expérience canadienne suit une tendance qui a commencé avec la révolution industrielle en Europe au 18e siècle. En fait, la « révolution industrielle » telle que les Européens et les Nord-Américains en vinrent à la connaître, fut introduite grâce à la capacité de la société à exploiter des sources d’énergie d’une grandeur encore jamais vue, incluant l’énergie hydrolique et de la vapeur, le mazout et, beaucoup plus tard, l’énergie électrique.

En fait, au début du 20e siècle, une sorte de deuxième révolution industrielle eut lieu, une « révolution électrique ». Contrairement à d’autres sources d’énergie, l’énergie électrique pouvait être transportée par cables et amenée dans les maisons, les commerces et les industries. Au Canada, la demande du marché apparemment inépuisable pour de l’énergie électrique stimulerait d’importants investissements dans le développement de la génération et de la distribution de l’électricité, impliquant les intérêts des secteurs privés et publics.

Thomas Edison, généralement reconnu comme l’inventeur de l’ampoule électrique, était également un pionnier de la conception et du développement des services d’électricité en Amérique du Nord. Au Canada, la plupart des premiers travaux d’électrification urbaine se sont fait le reflet des efforts innovateurs d’Edison. Au départ, la capacité de génération était habituellement développée localement, à l’aide de chaudières à vapeur chauffées au charbon ou au bois et de moteurs à vapeur, de même qu’avec des roues hydrauliques [génération d’énergie hydraulique], là où il y avait des chutes d’eau.

L’utilisation répandue de l’énergie électrique devrait cependant attendre le regroupement des capitaux des secteurs privé et public, de même que le savoir-faire d’ingénierie nécessaire à la construction de grandes installations de génération et de vastes réseaux de transmission. En 1896, George Westinghouse a été le premier à installer une ligne de transmission de courant alternatif à haute tension entre Niagara Falls et Buffalo. Son succès déclencha un raz-de-marée d’intérêt pour l’électrification. Afin de trouver de nouvelles économies de taille, de petites installations de production locales furent achetées et consolidées dans une frénésie d’activités entrepreneuriales.

Le savoir-faire d’ingénierie ne put pratiquement pas suivre. Une explosion de connaissances théoriques et pratiques s’ensuivit. Les manuels furent rédigés à la volée. L’incontournable série de McGraw Hill sur la génération et la transmission du courant alternatif fut d’abord publiée en 1922, avec d’importantes réécritures en 1928 et en 1934. Le manuel classique de John Wiley sur l’ingénierie électrique fut d’abord publié en 1914, puis réécrit en 1922 et en 1936. Les progrès en ce qui a trait aux techniques scientifiques, d’ingénierie et de construction, amenés par l’électrification, atteignirent des proportions surprenantes.

Dans la première moitié du 20e siècle, le développement des centrales hydroélectriques et des services d’électricité constituerait les mégaprojets de la période, associés aux grandes rivières et chutes du Canada. Bientôt, le paysage canadien serait changé pour toujours, ponctué de poteaux de bois et de fils suspendus sans fin à travers le pays et le long des voies publiques des villes. Mais pendant que l’électrification des centres urbains du Canada progressait rapidement, les régions rurales, les villages et les fermes traînaient loin derrière. Plusieurs ne furent électrifiés qu’après la Seconde Guerre mondiale.

Au Canada, après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs régions firent l’expérience d’une rapide croissance en termes de développement de la capacité de production et de distribution électrique. C’était une période pendant laquelle l’approvisionnement en électricité semblait inépuisable, et l’on se précipitait pour créer une demande sur le marché, incluant la promotion d’appareils électriques de toutes sortes, de même que des systèmes de chauffage électrique pour la maison.

La promotion s’est poursuivie sous des bannières telles que « la chaleur propre » et « mieux vivre électriquement ». Les préoccupations du public pour le réchauffement climatique, la pollution et la conservation de l’énergie étaient encore à quelques décennies dans le futur.

Galerie Photos

2. Une vue intérieure de la centrale no 1 de la Niagara Falls Power Company3. Vue de la centrale électrique Sir Adam Beck de l’Ontario Power Generation en 1905

Quelques faits

Saviez-vous que déjà en 1883, une centrale électrique à vapeur alimentait des lampes dans les édifices du Parlement canadien.

« Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là »

1. Gravure sur une ampoule électrique conçue par W. E. Sawyer et Albon Man

1. Une ampoule électrique de
l'époque de Thomas Edison.
Cliquez sur l’image pour
plus d’informations.


L’électrification changerait bien des choses, socialement, culturellement ainsi qu’économiquement. Les arts de la scène et les arts visuels rendent souvent l’essence du changement, fournissant une sorte de miroir dans lequel on peut apercevoir notre reflet.

Les chansons canadiennes du 19e et du début du 20e siècle s’inspiraient de la vie quotidienne et étaient habituellement brèves, simples et se voulaient divertissantes. Écrites dans un style populaire, pour les amateurs de musique d’un bout à l’autre du pays, elles feraient partie de la tradition des chansons de « parloir » du Canada. Au début du 20e siècle, l’écriture de chansons de parloir canadiennes a été, bien sûr, profondément influencée par la technologie de l’époque, la radio, le gramophone et l’électrification.

La chanson « Oh! What a Difference Since the Hydro Came » (Oh! Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là) fut écrite en 1912 et publiée à London, en Ontario, par Claud Graves, pour célébrer l’introduction de l’éclairage des voies publiques à l’électricité. Les paroles astucieuses décrivent un amoureux en promenade qui n’ose pas tenter d’embrasser sa compagne, et comment l’hydro en est la cause :

Refrain

But! Oh! What a diff’rence since the Hydro came,
Cosy little corners don’t look just the same.
Ev’rywhere a light, now is shining bright,
Oh! Oh! Oh! Can’t tell day from night.
And when you go a’strolling with your lady love,
Don’t forget the Hydro shining bright above.
You darsent try to kiss her,
The Hydro is to blame.
Ho! Ho! What a diff’rence since the Hydro came.

Now all lovers true, don’t know what to do,
Seems as tho’ their spooning days have ended.
Cosy corners of the past no longer seem a lark,
For there’s no chance of spooning in the dark.
It is strange but true, ev’ryone feels blue,
And their hearts will never be contented.
Hydro light’s to blame and it just seems a shame;
Think of joys you miss, there used to be a chance to kiss.

Traduction libre :

(Mais! Oh! Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là,
Les petits coins agréables n’ont plus la même apparence.
Partout une lumière, maintenant brillamment éclaire,
Oh! Oh! Oh! Impossible de distinguer le jour et la nuit.
Et lorsque tu pars te promener, avec la dame aimée,
N’oublie pas l’Hydro qui brille au-dessus.
Tu n’oses pas tenter de l’embrasser,
L’Hydro est à blâmer.
Ho! Ho! Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là.

Maintenant tous les amoureux, ne savent plus quoi faire,
Il semble que leurs jours de câlineries sont terminés.
Les coins douillets d’autrefois ne semblent plus aussi amusants,
Puisqu’il n’y a plus de chance de se câliner dans le noir.
C’est étrange mais c’est vrai, tout le monde broie du noir,
Et leurs cœurs ne seront jamais contents.
La lumière de l’Hydro est à blâmer et c’est bien dommage;
Pense aux plaisirs gaspillés, avant il y avait une chance de s’embrasser.)


Sources pour cet article

Avant le chauffage central automatisé : L’électrification du Canada

  • Jan Carr, “A Rational Framework for Electrical Policy,” The Evolution of Electricity, Engineering Dimensions, The Journal of Policy Engagement, Vol. 2, No. 1, The Association of Professional Engineers of Ontario, March 2010.
  • “Electricity Transmission; A Primer,” National Council on Electric Policy, A Quick History, June 2004. WWW, visited Nov 25, 2010.
  • “A Course in Electrical Engineering, Volume II, Alternating Current”, Chester Dawes, McGraw-Hill Book Company, 1934.
  • “Electrical Engineers Hand Book”, Harold Pender and William Del Mar, John Wiley and Sons, Third Edition, 1936.

« Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là »

  • “Oh! What a Difference Since the Hydro Came”, Mary Lou Fallis, Primadonna on a Moose, Introduction by Dr. Fredrick A. Hall, School of Art, Drama and Music, McMaster University, Hamilton, Ontario, CD, Opening Days Recordings, 1997.

COLONNE EN ENCADRÉ: Information électrique

  • Recherche des archives du HVACR Heritage Centre Canada.
  • http://en.wikipedia.org/wiki/Timeline_of_United_States_inventions_%28before_1890%29.
  • http://www.centreforenergy.com/AboutEnergy/Electricity/Generation/History.asp.

Quelques faits

  • Did you know that ... http://www.centreforenergy.com/AboutEnergy/Electricity/Generation/History.asp.

Les crédits photos

Avant le chauffage central automatisé : L’électrification du Canada

  • Achim Hering (Own work) CC-BY-3.0 (www.creativecommons.org/licenses/by/3.0)], via Wikimedia Commons [detail].
  • Via www.treehugger.com/files/2007/09/big_steps_in_bu_3.php.
  • Antony Pranata - CC Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic, via www.flickr.com/photos/23623751@N00/3555981843.

« Comme c’est différent depuis que l’Hydro est là »

  • Franklin Leonard Pope, Evolution of the Electric Incandescent Lamp (Elizabeth, NJ: Cook & Hall, Printers, 1889), via www.archive.org.